Projet alimentaire territorial

Prévu dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 (art. 39), le Projet Alimentaire Territorial (PAT) est un levier pour retisser le lien entre le territoire et son agriculture, contribuer au maintien de l’emploi et dynamiser l’économie locale (producteurs, transformateurs, abattoirs, artisans, commerçants…).

Visite d'une exploitation caprine par des élèves du territoire. Photo : Thierry Alignan
Visite d’une exploitation caprine par des élèves du territoire. Photo : Thierry Alignan

Les enjeux d’un PAT

Pour favoriser une agriculture locale durable au service d’une alimentation de qualité, la mise en œuvre du PAT s’articule autour de trois grandes orientations :

  • Mieux produire :
    • préserver et maîtriser le foncier
    • disposer de l’eau
    • diversifier les productions
    • adapter les pratiques
  • Mieux distribuer :
    • valoriser le patrimoine alimentaire
    • créer du lien producteur/consommateur
    • développer la vente de proximité
    • structurer l’approvisionnement local
  • Mieux consommer :
    • animer et former
    • lutter contre le gaspillage alimentaire
    • éduquer au goût
    • sensibiliser à la consommation responsable

Construction du projet alimentaire territorial du Grand Pic Saint-Loup

Le projet alimentaire territorial va être élaboré avec l’ensemble des acteurs volontaires et impliqués du système alimentaire local.

La première étape du PAT s’appuie sur un état des lieux du territoire. Actuellement en cours, ce diagnostic permettra d’identifier les acteurs locaux (publics, privés, associatifs ou institutionnels), de fixer des objectifs et une vision commune du système alimentaire souhaité.

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup articulera sa stratégie autour des deux axes :

  • Le portage d’actions en direct : opérations de redéploiement pastoral sur les propriétés publiques communautaires (110 ha mis à disposition de 5 éleveurs), mise en place des Marchés de Producteurs de Pays durant la période estivale, organisation du concours Prairies fleuries, promotion des vins du territoire par la labellisation au Réseau International des Paysages Viticoles…
  • Le soutien (logistique, financier, matériel…) aux actions menées par des porteurs privés ou associatifs : organisation de manifestations d’intérêt communautaire mettant en valeur les produits du territoire ou mise en œuvre de projets portant sur l’adaptation des pratiques, la distribution de proximité, la lutte contre le gaspillage alimentaire ou l’éducation au goût.

Renseignements

Direction de l’Aménagement du Territoire
Thierry ALIGNAN
04 67 55 17 00 – t.alignan@ccgpsl.fr

Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics