Dispositif Bourg-centre

La présence de Bourgs Centres dynamiques et attractifs dans les zones rurales ou péri-urbaines est un gage de qualité de vie, de cohésion sociale et de développement économique. Ils constituent de ce fait des pôles essentiels à l’attractivité de leur territoire et, plus globalement, à l’équilibre de notre région.

Vue sur les toits de Saint-Martin-de-Londres. Photo : Sébastien Alla
Vue sur les toits de Saint-Martin-de-Londres. Photo : Sébastien Alla

Ces communes jouent un rôle central dans leur environnement ; elles doivent répondre aux attentes des populations dans les domaines des services au public, de l’habitat, de la petite enfance, de la jeunesse, de la santé, de l’accès aux commerces, des équipements culturels, de loisirs, sportifs… Pour conforter leur développement économique, elles doivent également apporter des réponses adaptées aux nouveaux besoins des entreprises notamment en termes de qualité des infrastructures d’accueil et de services.

Dans ce cadre, la Région a décidé d’accompagner ces communes dans la définition et la mise en œuvre de leur projet de développement et de valorisation via un dispositif appelé « Bourgs-centres Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ».

Enjeux

Cette politique a pour objectif de recréer, maintenir ou développer une centralité nécessaire aux territoires ruraux. Elle vise à :

  • Dynamiser l’économie des bassins de vie ruraux, en développant des activités productives et résidentielles
  • Améliorer le cadre de vie des populations, en offrant notamment des logements de qualité et un meilleur accès aux services de proximité
  • Accompagner la transition écologique des territoires et limiter l’artificialisation des sols liée à l’étalement urbain

Plus-value de la démarche par rapport aux accompagnements régionaux classiques :

  • Subventions revalorisées
  • Possibilité de mener 2 opérations subventionnables par an au lieu d’une seule
  • Financement de projets qui ne rentrent pas dans les dispositifs communs (exemple opération façade)

Communes concernées

Les communes concernées sont :

  • les communes dites pôles de services « supérieurs » et « intermédiaires » tels que définis par l’INSEE
  • les communes de plus de 1 500 habitants possédant une fonction de « pôles de services de proximité » grâce à une offre de service en matière de commerces et d’équipements,
  • les communes de moins de 1 500 habitants (anciens chefs-lieux de canton) mais considérées toutefois comme « pôles de services de proximité » car offrant également une gamme de services essentiels dans des zones rurales de faible densité démographique.

Quatre communes du Grand Pic Saint Loup ont délibéré pour candidater à ce dispositif :

  • Saint-Gély-du-Fesc
  • Teyran
  • Saint-Martin-de-Londres
  • Saint-Mathieu-de-Tréviers

Cette politique est cohérente avec la dynamique poursuivie dans le cadre du SCoT où des bourgs-centres ont été identifiés et valorisés comme support de mutualisation pour leurs communes périphériques.

Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics