Lingettes et gravats : les fléaux des réseaux d’assainissement

Depuis le début de la crise, nos équipes mobilisées sur le terrain doivent intervenir de plus en plus souvent pour dégager des amas de lingettes et des gravats qui obstruent les réseaux d’assainissement et provoquent des pannes d’équipements. Adopter les bons gestes profite à tous, et d’abord à vous.

Les lingettes, le fléau des réseaux d'assainissement. Photo : Christophe Colrat
Les lingettes, le fléau des réseaux d’assainissement. Photo : Christophe Colrat

Pas de lingettes dans les toilettes !

Multi usages, les lingettes jetables se sont imposées dans les foyers français. Face à l’épidémie de Covid-19, de nombreuses personnes les utilisent notamment pour désinfecter ou se laver les mains. Même lorsqu’elles sont biodégradables, ces lingettes doivent être jetées dans la poubelle d’ordures ménagères : lorsqu’elles sont jetées dans les toilettes, elles peuvent engendrer de graves problèmes sur les réseaux d’eaux usées et altérer le bon fonctionnement des stations d’épuration.

Les conséquences écologiques et économiques sont désastreuses :

  • nos équipes d’intervention, dont les conditions de travail sont rendues difficiles en cette période d’épidémie, sont accaparées par ces réparations et ne peuvent pas intervenir sur d’autres situations urgentes en toute sécurité ;
  • les stations d’épuration ne sont pas conçues pour retenir une quantité anormalement élevée de ces éléments. De plus, elles traitent biologiquement les eaux usées grâce à des bactéries qui “digèrent” uniquement les matières organiques, avant de rejeter les eaux épurées dans le milieu naturel. Or, ces déchets peuvent entraîner des pannes et provoquer une pollution du milieu naturel.
  • les opérations de débouchage des canalisations d’eau usées coûtent cher et représentent 30 % du coût d’exploitation des systèmes d’assainissement. Pensez aussi que si votre propre branchement d’assainissement s’obstrue, les frais de réparation seront à votre charge.

Jeter correctement son déchet, c’est respecter les agents qui œuvrent au quotidien sur le terrain et assurer une hygiène domestique qui contribue à garantir la sécurité sanitaire.

Des lingettes biodégradables… pas si écologiques

D’après l’organisation internationale WWF, les lingettes génèrent dans le monde 23 kg de déchets par an et par personne, contre 1,2 kg pour les nettoyants traditionnels, soit vingt fois plus.

Autant que possible, privilégiez l’utilisation d’eau savonneuse et de détergents, c’est meilleur pour votre pouvoir d’achat et pour l’environnement !


Les gravats, on les garde chez soi !

Par ailleurs, nous observons également une augmentation notable de gravats et autres matériaux de construction (enduits, laitance béton, plaques de plâtre…) dans les réseaux d’assainissement : nous sommes conscients des difficultés rencontrées par certains d’entre vous du fait de la fermeture des déchetteries mais le réseau d’assainissement n’est pas un dépotoir.

Non seulement ces dépôts entraînent des interventions coûteuses de désobstructions/désengorgements des canalisations et mobilisent du personnel déjà très sollicité, mais ils provoquent des risques de pollution sur l’environnement en faisant déborder les postes de relevage.

Merci de stocker vos déchets chez vous jusqu’à la fin du confinement.

Bon sens et responsabilité

Nous faisons appel au bon sens de tous et à la responsabilité citoyenne : merci de préserver les réseaux d’assainissement et de contribuer au bon fonctionnement du service public.

Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics