Parcours de visite “Mémoires de Verre”

<< Retour site

| Accueil | Section 1 | Section 2 | Section 3 |

Accueil

La Communauté de Communes du Grand Pic Saint-Loup et le service culture et patrimoine sont heureux de vous présenter l’exposition temporaire de la Halle du Verre “Mémoires de Verre : objets extraordinaires – verreries forestières du Languedoc”.

L’exposition Mémoires de Verre, qui aurait pu s’intituler “Le verre des forêts”, ou “Gorgées de feu”, nous propose un beau voyage dans le passé. Un voyage au temps des gentilshommes verriers du Languedoc et des “verreries forestières”, ces verreries tout à fait singulières, îlots de feu et de flammes, situées à l’écart de tout dans les massifs forestiers, implantées dans des mas ou au cœur des forêts.

Du XIIIe au XVIIIe siècle, parfois jusqu’au XIXe, dans toute l’Occitanie actuelle et dans des conditions quelquefois difficiles, des contextes agités, ces gentilshommes verriers, qui s’étaient vu accorder le privilège d’exercer “l’art et la science de verrerie sans déroger” (Yves Blaquière), et dont les droits et les devoirs furent réglementés par la Charte de Sommières (1455), ont donné naissance à des objets fabuleux.

D’usage et de prestige pour reprendre une belle expression de Jaqueline Bellanger, sobres, robustes et rustiques ou luxueux, fragiles, ouvrages précieux, selon leur destination où l’aisance de leurs commanditaires, ces objets extraordinaires en qualité, quantité et diversité, sont parvenus jusqu’à nous témoignant des savoir-faire, de la créativité, mais également des pratiques, mœurs et manières de vivre de l’époque.

Chapiteau de distillation, début XVIIIème siècle, Albi (Tarn), collection particulière. Photo : Christophe Colrat
Chapiteau de distillation, début XVIIIème siècle, Albi (Tarn), collection particulière. Photo : Christophe Colrat

Collections & collectionneurs

Ces verreries d’exception ont été rassemblées avec l’aide des Musées de Sorèze, Carmaux, Raymond Lafage, Toulouse-Lautrec et des collectionneurs, illustrant toute la variété des usages : de l’allaitement au culte, de la table à l’apothicairerie, du commerce à l’agriculture, des tavernes aux espaces domestiques. Par leurs formes, grains, textures, épaisseurs, teintes, traces, marques, décorations, ces objets nous “prennent par l’esprit et par la main”, selon l’expression d’un collectionneur souhaitant rester anonyme, pour nous donner un aperçu émouvant de cette odyssée des verriers du Languedoc.

Cette odyssée a passionné amateurs, chercheurs et spécialistes. Il serait impossible de les citer tous : Yves Blaquière, Jean Claude Averous, Isabelle Commandré, Franck Martin, Catherine Hébrard-Salivas, Danièle Foy, Saint-Quirin, Alain Riols, Laurence Serra, Sylvie Lhermite-King, Bernard Pajot, Madeleine Bertrand…  Elle a initié des projets de valorisation patrimoniale, dont le Chemin des verriers et la création de la Halle du verre de Claret, en lien avec les verreries du Causse de l’Hortus.

Présenter ces bouleversantes beautés devenues œuvres, qui nous aident à habiter poétiquement pour le monde, pour paraphraser Christian Bobin, est une occasion de raviver la mémoire, le plaisir, l’intérêt et pourquoi pas les passions, mais aussi de tisser des liens, visibles et invisibles, entre les époques, et entre les territoires.

Outres à eau de vie et « Part des anges », XIXème, Languedoc et Verreries de Moussans (collections particulières et Musée de Sorèze). Photo : Céline Capelier
Outres à eau de vie et « Part des anges », XIXème, Languedoc et Verreries de Moussans (collections particulières et Musée de Sorèze). Photo : Céline Capelier

Des objets les plus courants aux plus surprenants

Cette exposition, qui n’a pas de vocation ni de prétention scientifique, est organisée en différents espaces. Pourront être observés les objets les plus populaires, les plus répandus à l’époque, généralement les contenants de toute sortes et dimensions dont les fonctions sont indiquées par la forme ou par le nom, servant à la conservation, la transformation, la transmission, suivis des ustensiles employés dans divers contextes : maison, pharmacie, hygiène corporelle, métiers ou commerce…

Vous pourrez observer également quelques “objets volants”, objets emblématiques, symboliques, parfois surprenants, parfois rares, pétillants d’intimité que nous avons positionné avec une certaine liberté poétique. Viennent enfin les objets plus luxueux, sophistiqués, bijoux splendides réservés aux catégories plus aisées.

Quelques pièces contemporaines viennent également ponctuer le parcours. Elles sont évocation d’un héritage, d’un continuum. Avec les incontournables Marisa et Alain Bégou, l’inénarrable Allain Guillot, chercheur, expérimentateur et créateur, et Lise Gonthier, qui ouvre des voies.


| Accueil | Section 1 | Section 2 | Section 3 |

Avec la participation des mécènes du Grand Pic Saint-Loup
Avec la participation des mécènes du Grand Pic Saint-Loup

Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics