Assas

Arsus ou arseis ? Le premier est le nom gaulois qu’aurait porté un important personnage de l’époque gallo-romaine, le second désigne en vieux français la technique de la culture sur brûlis. Le premier document mentionnant Assas, daté de 1103, fait référence au seigneur des lieux, Rostang 1er, sous le nom de “Rostagnus d’Arsards”. Après plusieurs variantes, Arsads ou Arsacio, le nom se fixe au XVème siècle.

La commune est réputée pour le soin apporté à ses vins : très tôt, on a l’idée de miser sur la qualité pour lutter contre la crise viticole. Au 18ème, Assas est l’un des rares villages à exporter sa production jusqu’en Suisse. La vigne devient peu à peu la principale culture. Ce n’est qu’à partir des années 60 qu’Assas, jusqu’alors village de vignerons, avec une population de 350 à 400 habitants depuis le début du XIXème siècle, commence à évoluer.

Bien ancré dans la modernité, Assas a su pourtant valoriser son habitat ancien, le caractère du hameau d’origine et la vue sur son château du XVIIIème siècle.

 

Remparts médiévaux d’Assas
Remparts médiévaux d’Assas – Photo : Delphine Soldermann

 

 

Maire

Jacques GRAU
Jacques GRAU
Maire (2014-2020)

Mairie
2, avenue de Castries
34820 Assas

Tél : 04 99 62 22 00
Mailmairie@assas.fr

www.assas.fr

Données administratives

1528 habitants ( 2017)
1911 Ha Superficie
Assadins Gentilé

Environnement et agriculture

  • Altitude : de 59 m à 164 m
  •  Garrigues, pinèdes
  • Viticulture, manade

Patrimoine bâti et traditions

  • Église romane XIIe s.. Fortifications médiévales. Château XVIIIe s.. Lavoir
  • Tradition taurine
Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics