Une nouvelle station d’épuration pour Saint-Mathieu-de-Tréviers

D’ici la fin de l’année sera mise en service la nouvelle station d’épuration de Saint-Mathieu-de-Tréviers (zone des Avants) à l’emplacement de l’ancienne STEP devenue obsolète. Visite de chantier.

La future STEP de Saint-Mathieu-de-Tréviers avec le bassin d’aération biologique (au premier plan à gauche), le clarificateur encore vide (à droite) et l’ancienne STEP à démolir (au fond en arrière plan). Photo : Christophe Colrat
La future STEP de Saint-Mathieu-de-Tréviers avec le bassin d’aération biologique (au premier plan à gauche), le clarificateur encore vide (à droite) et l’ancienne STEP à démolir (au fond en arrière plan). Photo : Christophe Colrat

Depuis le 1er janvier 2018, la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup assure la compétence assainissement collectif des eaux usées par transfert de compétence des 33 communes concernées, en application de la loi NOTRe.

Dans ce cadre, elle mène les travaux de construction de la nouvelle station d’épuration de Saint-Mathieu-de-Tréviers : cette nouvelle installation va permettre d‘augmenter la capacité de traitement de 6 000 à 9 300 EH (« équivalents habitants ») pour tenir compte du dynamisme démographique et de l’activité économique de la commune.

Son dimensionnement tient compte de la variation des volumes d’effluents sur le réseau de collecte de la commune, en effet l’amplitude du volume journalier peut aller de 1 à 4 entre une période de temps sec et une période d’épisode pluvieux. La construction d’un bassin d’orage d’une capacité de 200 m3 et une capacité nominale de l’installation plus importante permettent d’absorber ces variations.

En sortie, une zone de rejet végétalisée

Autre point-clé du chantier : la création d’une zone de rejet végétalisée (ZRV) en sortie de station. En effet, le cours du Terrieu, tout proche, du fait de son débit irrégulier ne permet pas d’accepter un rejet direct des eaux traitées dans le milieu naturel. La ZRV, en forme de chenal végétalisé, fonctionnera comme une zone d’infiltration ou d’évaporation de l’eau traitée ; propice à l’accueil de la biodiversité, elle contribuera, dans une certaine mesure, à la réduction de l’impact des rejets sur le milieu naturel tout en créant une zone humide fonctionnelle.

La nouvelle station sera opérationnelle dès la mi-novembre, une fois les derniers contrôles effectués : l’ancienne station, maintenue en état pendant la durée des travaux pour assurer la continuité du service, sera alors détruite.

Fiche technique

Montant des travaux : 2 901 900 € HT

Financement :

  • Communauté de communes : 1 648 682 €
  • Agence de l’eau : 613 200 €
  • Département de l’Hérault : 435 112 €

Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup
Maîtrise d’œuvre : SAFEGE – Suez Consulting
Travaux : Groupement OTV MSE – Cévennes BTP – AB Travaux

+ d’infos sur l’assainissement

Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics