Aléas climatiques : la Communauté de communes aux côtés des agriculteurs

Agriculture, Climat 07/05/2021

La Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup, avec 13 autres intercommunalités du département, s’est associée à un projet piloté par la Chambre d’Agriculture de l’Hérault pour mettre en place d’ici 3 ans un système d’alerte pour prévenir les agriculteurs des risques climatiques.

Aléas climatiques : la Communauté de communes soutient les agriculteurs. Photo : Sarah Mazars
Aléas climatiques : la Communauté de communes soutient les agriculteurs. Photo : Sarah Mazars

C’est le 3 mai qu’a eu lieu la signature de la convention de partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Hérault autour du projet Agripredict® : développé par l’entreprise Predict Services, ce projet vise à mettre en œuvre un outil de prévision du risque météorologique pour alerter les agriculteurs en cas d’épisodes météo extrêmes pouvant entrainer des dégâts sur leurs cultures.

Un outil pour anticiper les risques naturels

Ce système d’alerte, avec une application web d’anticipation, doit répondre à un double objectif : informer par anticipation de la survenance d’un risque climatique extrême et préconiser des conseils et des mesures à prendre pour atténuer ce risque. Il s’agit avant tout d’accompagner les agriculteurs face au changement climatique et leur donner des outils techniques d’adaptation.

Le projet est soutenu par le Département de l’Hérault, Groupama et 14 collectivités pour un montant de 250 000 €.

Un contexte de catastrophe naturelle

La convention Agripredict® a été signée à l’issue de la visite officielle initiée par la Chambre d’Agriculture et la Communauté de communes dans les vignes du Grand Pic Saint-Loup durement touchées par l’épisode historique de gel du 7 avril dernier. A cette occasion, Alain Barbe, président, Jérôme Despey, président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Jean-François Moniotte le Sous-préfet de Lodève, accompagnés de plusieurs députés européens, sénateurs, députés, conseillers régionaux, départementaux et intercommunaux ont pu échanger avec les vignerons sinistrés.

81 % des terres agricoles touchées

L’épisode du 7 avril a eu des conséquences catastrophiques sur les cultures du Grand Pic Saint-Loup et en particulier sur le vignoble :  plus de 2200 hectares du territoire ont été impactés, soit 81% des terres viticoles.

Les élus ont pu dresser un bilan des dégâts et écouter les inquiétudes de la profession agricole. Ils ont d’ores et déjà annoncé des mesures concrètes pour les accompagner au mieux dans cette crise : exonération de taxes, report de charges, dispositifs de soutiens financiers…

Parallèlement, la Chambre d’Agriculture, l’Office de Tourisme et la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup ont signé une convention de partenariat visant à développer l’agritourisme sur le territoire.

Visite d'une exploitation sinistrée. Photo : Thierry Alignan
Visite d'une exploitation sinistrée. Photo : Thierry Alignan
Visite d'une exploitation sinistrée. Photo : Thierry Alignan
Visite d'une exploitation sinistrée. Photo : Thierry Alignan
Rencontre avec les élus. Photo : Sarah Mazars
Rencontre avec les élus. Photo : Sarah Mazars
Rencontre avec les élus. Photo : Sarah Mazars
Rencontre avec les élus. Photo : Sarah Mazars
Signature des conventions Agripredict® et Agritourisme. Photo : Sarah Mazars
Signature des conventions Agripredict® et Agritourisme. Photo : Sarah Mazars
Rechercher
Nous contacter
Services
GESTION DES DÉCHETS GESTION DES DÉCHETS DÉPLACEMENTS DÉPLACEMENTS EAU ET ASSAINISSEMENT EAU ET ASSAINISSEMENT SPORTS ET LOISIRS SPORTS ET LOISIRS CULTURE CULTURE Marchés publics Marchés publics